Recenser la Biodiversité dans Le Parc Livradois-Forez

Observateurs de la Biodiversité

 Collège Val d'Ance, Saint Anthème 

Classe de 6ème

Le 14 octobre, les élèves de la classe de 6ème ont gravi le volcan du Mont Bar, foulé une tourbière, et marché les yeux bandés dans la forêt. Dans le cadre d'un programme pédagogique proposé par le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez sur la biodiversité, les élèves ont été invités toute la journée à la Maison du Mont Bar à Allègre. 

Ils ont profité d'une exposition aménagée pour les circonstances et dont la visite était accompagnée d'un questionnaire pour les aider à découvrir les posters. 

Un animateur les a aussi guidé dans la forêt sur les flancs d'un très ancien volcan, le Mont Bar, âgé de près de 800 000 ans. A cette période préhistorique, seul Homo erectus foulait le sol de l'actuelle Europe. Le Puy de Dôme est bien jeune à comparé, du haut de ses 12 000 ans. 

Le guide a éveillé les élèves à la biodiversité végétale et animale, à travers des contes et des observations de traces ou d'empreintes d'animaux. La grande originalité de ce volcan est d'héberger une tourbière dans son cratère. Ce milieu humide très particulier est le lieu de vie de végétaux rares, telle que la Drosera, une plante carnivore. D'où l'intérêt de protéger ce site naturel (site classé natura 2000) est de sensibiliser les jeunes générations à la protection de l'environnement. Rien de telle qu'une marche en forêt pour ouvrir les yeux. 

 

Ce programme pédagogique s'est poursuivit plus spécifiquement en ornithologie, aux alentours du collège, où les élèves ont appris à observer les oiseaux fréquentant la mangeoire l'hiver et les nichoirs au printemps pour étudier leur comportement et leur adaptation face à l'hiver. 


Le 16 janvier, un animateur du Parc, Mr J-C Corbel, est venue au collège sensibiliser les élèves sur la biodiversité et la protection des oiseaux sur le territoire du Parc. Une séance d'observation en extérieure avec une météo très défavorable n'a donné que peu de chance d'observer des oiseaux autour du plan d'eau de Saint Anthème. 

Le 30 janvier, une seconde intervention de Mr J-C Corbel nous a permis d'emmener les élèves à la station de Prabouré, alors sous la neige, pour une sortie en raquettes. La balade était surtout orientée sur la préservation de la forêt mais nous avons pu entendre et voir quelques becs croisés, des roitelets et des mésanges

Au cours de l'hiver, pendant les séances des S.V.T., des temps ont été consacrés à l'observation des oiseaux fréquentant la mangeoire. Un stock de graines de tournesol issues de l'agriculture biologique a été acheté auprès de la LPO. Les élèves ont pu observer de nombreuses mésanges charbonnières, des mésanges bleues, des mésanges noires et quelques autres oiseaux qui n'ont pas été identifiés. 

Avec l'arrivée du printemps, d'autres séances d'observations doivent être menées, notamment avec des intervenants du groupe local d'Ambert de la LPO, pour observer d'autres oiseaux, en particulier les migrateurs absents en hiver. 


Deux représentants de la  LPO  (Ligue pour la Protection des Oiseaux), Georges Sauvestre et Christian Gourbeyre, sont venus au collège mi-mai pour animer une séance de découverte et d'observation des oiseaux.

Une première partie plutôt théorique a été consacrée à la reconnaissance des oiseaux par les chants, et à la protection des oiseaux, en particulier ceux menacées.

La séance d'observation a amené le groupe autour du plan d'eau de Saint Anthème. Plusieurs espèces ont été observées: des martinets noirs, des hirondelles rustiques et une hirondelle des rochers, une buse variable en train de dépecer sa proie en plein vol, des bergeronnettes grises, mais aussi sitelle torchepot, corneille, geai des chênes, pinson de arbres, fauvette à tête noire et un coucou gris en plein vol. Nos observations sont enregistrées sur le site de  Faune Auvergne
Même équipé de jumelles, il n'est pas toujours facile d'identifier un oiseau. Reconnaître son chant demande une certaine expérience. Ici, un pinson des arbres nous a offert son plumage en même temps que son chant si caractéristique. 

Pour clôturer le programme, une sortie interdisciplinaire E.P.S./S.V.T. a été organisée sur les Hautes Chaumes. 

 

Mr Corbel nous a accompagné la première journée en randonnée depuis Prabouré jusqu'à la Jasserie du Coq Noir, mais en faisant de nombreux arrêts découvertes. 


En effet, les occasions sont nombreuses pour découvrir la biodiversité dans toutes ses dimensions: tourbières avec linaigrettes, les sphaignes, les grassettes et les droseras, mais aussi le lézard vivipare, les Hautes Chaumes avec le conopodium à déguster, les béals avec leurs gammares



Nous avons également fait un crochet vers la zone du bruladis où nous avons découvert un silex taillé qui est en cours d'expertise. 


Toutes ces découvertes nous ont finalement éloignés du sujet ortnithologique initial. Rien de très original avec les nombreux pipits des arbres, geais des chênes, milans noirs, bergeronnettes grises...


Le lendemain, un retour en VTT a été organisé. 


Ressources:


Patrick ROUMAGNAC

Corinne BONNEMOY

Canopé de Clermont-Ferrand - Pupitre Ecoles