Recenser la Biodiversité dans Le Parc Livradois-Forez

Observateurs de la Biodiversité

 

 

Saint Alyre d'Arlanc 

Et au fond de la cour coule... la Dorette


Cette année, notre classe (dans une école accueillant douze élèves du CP au CM2) a décidé d'observer plus attentivement la rivière qui coule au fond de la cour de récréation: la Dorette.

Notre observation a été grandement affutée par un animateur du Parc du Livradois Forez, Monsieur Gaël Féréal, qui est venu trois fois à Saint Alyre d'Arlanc. Nous avons eu également la chance de pouvoir rencontrer lors d'une des interventions un Monsieur qui travaille au SIVOM, Monsieur Aurélien Gesell, qui nous a également beaucoup appris.


Première sortie:  apprendre à (mieux) connaître notre environnement.

Tout d'abord nous avons écrit des mots au tableau qui concernait l'eau.On a entouré les mots qui allaient ensemble. Cela nous a permis de comprendre que certains mots étaient tous reliés, en particulier: nuage, océan.... En nous demandant d'où venait la Dorette et où elle allait, nous en sommes arrivés au cycle de l'eau. Monsieur Féréal a fait un dessin du cycle de l'eau. Voici celui que nous avons fait à partir de ce que nous avons appris.

Le cycle de l'eau

L'eau, sous la pression et la chaleur du soleil, s'évapore, c'est-à-dire, elle part en vapeur, cela s'appelle l'évaporation. À l'intérieur des nuages, elle se condense, puis, quand elle devient trop lourde, elle tombe sous forme de pluie, de neige ou bien de grêle, sur terre, sur une montagne ou dans l'eau. Sur terre ou sur une montagne, cela forme une source, un ruisseau, une rivière, qui se jette dans un lac, un fleuve, etc, jusque dans l'océan : c'est le ruissellement. Elle peut également s'infiltrer dans le sol.   

 

 Après nous sommes sortis dans la cour pour faire une maquette du cycle de l'eau où d'abord nous avons mis la montagne, l'eau, les maisons et les routes. En premier, nous avons placé les montagnes et l'eau. Nous avons ensuite placé les maisons: l'homme a besoin d'eau pour sa consommation (pour les incendies, pour la boire, pour se laver, pour laver la vaisselle, le linge, sa voiture...). Nous avons relié les habitations par des routes (qui suivent souvent le cour d'eau).

 

                 

Monsieur Féréal a vidé de l'eau sur le sol,  la terre en a absorbée un peu et l'autre partie est allée dans l'eau de la Dorette: cela nous a montré l'infiltration et le ruissellement de l'eau lorsqu'elle arrive sur la Terre. 

Nous avons décidé au cours de cette sortie d'observer la vitesse de la Dorette à différents moments de l'année.

Cette observation consistait à connaître la vitesse de la Dorette ainsi que la hauteur de l'eau en un point donné. 

Nous avons jeté des pommes de pin et nous avons compté combien de temps elle mettait entre 2 ponts. Grâce à cette mesure de temps, les élèves de CM2 ont calculé la vitesse de la Dorette. Cliquez ici   pour découvrir leur travail phénoménal!

Deuxième sortie:  Etudier la Dorette.

Tout d'abord on a fait une liste des animaux et des plantes que nous connaissions, et pensions pouvoir voir dans la Dorette ou la Dore : 

Poissons:

Truites, carpes, poisson chat, saumons, anguilles, oursins, pieuvres.

Oiseaux:

Canards.

Reptiles:

Tortues, serpents (vipères, couleuvres).

Batratiens:                                 

Grenouilles, salamandres, tétards, crapauds.

Mammifères:

(dauphins), loutres.

Insectes:

Gerris,(arraignée d'eau), araignée, moustiques, libellules

 

sangsues

 Après discussion, nous avons convenu que nous ne pourrions pas voir de poisson-chat, d'oursins, de pieuvres, de dauphins.  M. Féréal  a même dessiné un poisson qui attire les autres grâce à une lumière mais on ne peut pas le trouver dans la Dorette: il n'y a pas assez d'eau! 

Ensuite on a appris les différentes familles d'animaux : les insectes, les mammifères, les poissons, les reptiles, les oiseaux, ce qui les différencie. 

Monsieur Gesell est venu nous montrer des photos des problèmes qu'il y a dans la Dorette et dans la Dore.Ces problèmes nous ont intéressés, car ils concernent tous les habitants, et si chacun les comprend, notre environnement sera mieux respecté. Cliquez  ici afin de les découvrir à votre tour.

Sur la carte nous avons pu voir que les affluents et confluents de la Dorette et de la Dore sont très nombreux.

Nous sommes sortis afin de marcher le long de la Dorette pour voir les insectes. On a pêché un poisson, une araignée d'eau, des insectes, un scorpion d'eau. Monsieur Gesell nous a montré une plaque dans laquelle il y avait des insectes.

On a été voir l'ancien plan d'eau.

 

 En classe, nous avons suivi le chemin de la Dorette en partant de sa source jusqu'à l'Océan avec une carte d'internet  sur géoportail. On a vu que la Dorette coule jusqu'à la Dore et qu'elle se jette dans la l'Allier. Puis l'Allier se  jette dans la Loire et la  Loire dans l'Océan Atlantique. On a appris que la Dorette ne s'appelle pas peut-être  la Dorette mais le Chabrilloux, en effet il y a un doute sur la carte IGN.

Si vous voulez voir le suivi de la Dorette, cliquez ici  !

 

Troisième sortie:  Etudier la Dorette.

Lors de la troisième sortie, nous avons observé des espèces vivant dans la Dorette. Pour cela, on a pris un plateau et on l'a mis dans l'eau et on a cherché des insectes. Puis on les a mis dans une boite.

Le courant était tellement fort (suite à de nombreux orages) que Tonny et monsieur Féreal ont fait tomber un plateau dans la Dorette. Ils ont du aller le chercher  un peu en-dessous de la vanne de la Dorette!

Nous sommes rentrés en classe et on a dessiné sur une feuille les insectes. On a vu que les insectes étaient différents les des autres. Il fallait les observer très précisément pour après les dessiner: il fallait compter combien ils avaient de pattes, de cerques, voir leur façon de se déplacer.






Nous avons également eu la joie de pouvoir participer à une journée très enrichissante à Arlanc, au jardin pour la Terre, au cours de laquelle nous avons participé à plusieurs ateliers: une pêche dans la Dore, une observation d'un étang, et un jeu de rôles sur les acteurs de l'eau.


Un grand merci à toutes les personnes qui nous ont aidées dans ce projet, en particulier Monsieur Féréal et Monsieur Gesell. Merci de façon plus générale au Parc et au SIVOM.


Les élèves de la classe de Saint Alyre: Cassy, Justine, Océane, Sophie, Hugo, Chiara, Luka, Rayan, Olivia, Sarah, Noah et Lucie.

Patrick ROUMAGNAC

Corinne BONNEMOY

Canopé de Clermont-Ferrand - Pupitre Ecoles